Membres de l’équipe LASLAR - Caen

Silvia Fabrizio-Costa

est professeur de Littérature et Civilisation Italiennes à l’Université de Caen depuis 1994 après un double cursus italien (Université de Florence) et français. Elle a publié une soixantaine d’études et édité une douzaine d’ouvrages concernant la littérature et la civilisation italiennes du XVe au XXe siècles. Ses intérêts et sa formation ont guidé son choix de domaines de recherche et d’approches méthodologiques transdisciplinaires, surtout en ce qui concerne le XVe et XVIIe siècles. Actuellement, elle est directrice-adjointe du LASLAR (EA4256 Lettres Arts du spectacle Langues Romanes) et dirige la collection Liminaires (27 volumes parus) chez l’éditeur Peter Lang. Elle codirige en outre le master Edition Mémoire des Textes (EMT), qu'elle a contribué à crée. Ses recherches portent sur le rapport image/texte, les stéréotypes féminins, la littérature religieuse et artistique et elle s’est intéressée tout particulièrement à Léonard de Vinci et à plusieurs genres tels les sermons, les traités, la poésie, l’épître humaniste. Elle étudie également le livre ancien (histoire, édition et valorisation) et dirige le programme CPER Routes du livre ancien italien en Normandie.

Pascale Mounier

est maître de conférences à l’université de Caen de Littérature et langue française (XVIe siècle). Elle travaille sur le roman à la Renaissance du point de vue de la situation du genre dans le paysage théorique et littéraire de l’époque. Pour le cas français, elle étudie l’investissement de la fiction par de nouveaux modes de pensée dans des textes sans antécédents nationaux ni étrangers. Elle examine les aspects matériels de l’édition de romans, par le biais notamment de comparaisons d’éditions, ainsi que les procédés linguistiques et stylistiques à l’œuvre dans les rééditions de romans médiévaux français et dans les traductions de romans italiens et espagnols. L’exploration du degré d’assimilation des différentes matrices d’écriture des romans européens l’amène ainsi à associer les méthodes de deux disciplines : l’histoire du livre et l’histoire de la langue.

Anne Surgers

est actuellement professeur à l’Université de Caen Basse Normandie (UFR Sciences humaines, Départements Arts du spectacle), membre du comité directeur de l’EA 4256-LASLAR, co-directeur du département Arts du spectacle à l’UCBN, directeur de recherches et chargée de cours à l’Université Paris III Sorbonne nouvelle. Depuis 2010, elle est bénéficiaire de la Prime d’excellence scientifique et a été, en 2011, membre du comité d'évaluation AERES de l’unité Langages Actions Urbaines Altérités (LAUA) et du Groupe d’Etude et de Recherche Scénologique en architecture (GERSA) de l’École Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Après une formation de lettres classiques, puis d’architecture et de peinture, elle a été scénographe et peintre en décor. A partir de 1990, elle a enseigné comme chargé de cours à l’Ecole d’architecture Paris la Seine et à Paris III Sorbonne nouvelle. Elle a soutenu à Paris III, en1996, une thèse (dir. Georges Banu) sur la perspective théâtrale, puis en 2004 une HDR (dir. Gilles Declercq) publiée sous le titre Et que dit ce silence ? La rhétorique du visible, Paris, PSN, 2007.el documento.